Merci à Stéphanie Poppe, bienvenue à Giulia Bianchi

Après 8 ans à la direction de l'association, Stéphanie Poppe nous livre ses impressions et passe le relais à Giulia Bianchi, qui reprend le poste de Déléguée générale à partir du 1er mars 2015.

SP et GB 2015 s2

Giulia Bianchi et Stéphanie Poppe

Témoignage de Stéphanie Poppe :

Quel est votre parcours au sein d’HDSI ? Combien de temps avez-vous été DG ?

Je suis arrivée à HDSI en 2001 pour lancer la délégation TPE sur la boucle nord du 92 : l’occasion de soutenir l’activité dans les quartiers prioritaires et d’en révéler le potentiel. HDSI ne comptait que 3 salariés à ce moment-là. J’ai donc participé au développement de l’association : adhésion à France Active, lancement du fonds de garantie FAG 92, premiers dossiers de financement ESS et surtout la fusion avec Sud 92 Initiative en 2003. Après une heureuse double maternité en 2004, le Président d’HDSI m’a confié le développement de notre activité ESS. C’est en 2007 au moment du départ de Jean Philippe Andry que le président m’a proposé de devenir déléguée générale. C’est avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme que j’ai accepté, alors que plusieurs défis étaient à relever : développement de l’activité, candidature à porter le DLA, lancement d’une délégation à Boulogne… Tous ces défis m’ont amenée à aujourd’hui constater que la confiance qui m’a été accordée a permis une formidable progression personnelle et professionnelle. Je remercie Lionnel Rainfray et l’ensemble des administrateurs ainsi que les bénévoles, parrains et marraines comme les membres des comités d’engagement qui s’impliquent aux côtés de l’équipe, de m’avoir soutenue dans ces 8 années de direction riches en échanges de haut niveau, avec comme ligne de mire l’exigence d’être efficace, de rechercher un impact sur l’emploi au travers de notre action. J’ai également une pensée pour l’équipe de salariés qui a travaillé à mes côtés, ainsi que les réseaux auxquels HDSI appartient et envers qui nous avons une implication totale. Aujourd’hui, je quitte la direction d’HDSI avec le sentiment d’accomplissement, en me rendant disponible pour apporter mon regard expérimenté autant que de besoin. Que vive et dure le fait associatif au sein d’HDSI : c’est son supplément d’âme, c’est sa richesse et c’est le sens de son action.

Pourquoi avoir choisi ce domaine d’activité ? Qu’est-ce que cela vous a apporté au niveau professionnel et personnel ?

J’ai choisi ce secteur d’activité après mon parcours à Sciences Po en me tournant vers un master de développement. La noblesse de l’intervention publique associée à la dynamique du monde entrepreneurial m’ont convaincue que l’action d’HDSI était une synthèse originale pour œuvrer à un développement économique local harmonieux, y compris dans un territoire urbain comme les Hauts de Seine. Car c’est ce département qui m’a choisie, et j’ai pu contribuer à y apporter de solides valeurs de solidarité et de coopération, redorant l’image parfois écornée du département le plus riche de France. J’y ai découvert le secteur de l’économie sociale et solidaire et ses acteurs engagés : cette économie hybride m’a frappée de l’évidence que l’ESS méritait un soutien financier et un accompagnement pour stimuler sa capacité de créer des emplois. C’est ainsi que j’ai contribué à porter un discours permettant de faire connaitre ces initiatives qui replacent les hommes et les femmes au cœur des projets économiques.

Votre meilleur souvenir ou anecdote ?

Que d’émotions en pensant aux bénéficiaires de nos aides explosant de joie d’apprendre que le comité soutenait leur projet ! J’ai beaucoup de fierté d’avoir porté la réflexion et l’action en faveur de l’accompagnement des femmes créatrices d’entreprises et de l’égalité professionnelle : ce sujet exige en effet de l’audace pour affirmer la nécessité d’un accompagnement spécifique et dédié. J’ai découvert tant de femmes investies et solidaires mais parfois si peu conscientes du plafond de verre qu’elles ont à transpercer en créant leur entreprise. J’ai aussi tellement de bons souvenirs d’avoir échangé et travaillé avec mes homologues directrices et directeurs dans un esprit d’entraide auquel je pense avoir activement participé. Mon meilleur souvenir restera cet orage qui a traversé la Seine alors que nous fêtions les 10 ans d’HDSI sur l’Ile Monsieur à Sèvres : la communauté HDSI réunie sous cette lumière changeante est bien le reflet de la difficulté de notre travail au quotidien où s’adapter est une question de dynamique et de survie.

Quels sont vos projets à venir ?

Je rejoins une nouvelle association, MUFFIN ACTIVE, créée à l’initiative de 25 associations membres du réseau France Active, dont HDSI, et qui a pour objet la mutualisation de moyens. Cette association mutualise un système d’information créé en 2007 et dont la propriété est nôtre et collective. Cet outil a été décisif dans le développement de l’activité d’HDSI et dans sa recherche d’efficacité. Pionnier et économe, il s’agit d’un outil collaboratif qui place l’usager au centre du système. Un déploiement, de nouveaux développements et de la formation sont à prévoir. Rejoindre ce projet, c’est pour moi relever un nouveau défi, acquérir de nouvelles compétences qui seront décisives à l’avenir pour le monde de l’ESS. Je ne pars géographiquement pas très loin car un bureau est mis à la disposition de MUFFIN ACTIVE au sein d’HDSI à Nanterre.

Quel message adressez-vous à votre successeur ?

Je suis très fière que Giulia Bianchi ait été choisie pour me succéder car c’est une personne de grande valeur personnelle et professionnelle. Notre rencontre date de 2008, à l’occasion de son recrutement par Alain Lacour et moi-même, au cours duquel j’avais perçu tout son potentiel, qui se révèle aujourd’hui. J’espère lui avoir apporté mon soutien dans sa prise de poste, avec une période de tuilage de plusieurs mois. Assurer une transition sur l’ensemble des actions et projets qui occupent la communauté HDSI était indispensable et prioritaire pour le président et moi-même. Il est également de tradition de quitter ses fonctions après la clôture des comptes, un travail que je me suis engagée à accomplir. A l’ensemble des parties prenantes d’HDSI qui forment la communauté, j’adresse un message : merci de réserver le meilleur accueil à Giulia Bianchi !

Témoignage de Giulia Bianchi :

Quel est votre parcours au sein d’HDSI ?

J’ai commencé à travailler chez HDSI en 2008 en tant que Déléguée territoriale Nord, peu après mon arrivée en France. J’atterrissais dans l’environnement de l’économie sociale et solidaire avec comme bagage une expérience de quelques mois au sein d’un cabinet de conseil en transmission d’entreprises familiales, en Italie. L’impact avec l’analyse financière et les notions de comptabilité a été - comment vous dire… - surprenant ! En plus des formations très complètes dont j’ai bénéficié, j’ai dû faire appel à ma débrouillardise. J’étais en effet seule au sein de l’antenne Nord située à Villeneuve la Garenne. Avec plus de 300 projets expertisés, j’ai découvert une richesse extraordinaire dans les histoires de ces hommes et ces femmes créateurs d’entreprises. Accompagner ces personnes, les encourager, les soutenir pendant les premières années de vie de leur entreprise, telle est la vocation d’HDSI à laquelle j’ai dès le départ pleinement adhéré. Titulaire d’un DEA (ancien Master) en Philosophie Morale, j’ai décidé en 2012 de suivre une formation en Management Global à l’Université Paris-Dauphine, afin de consolider mes compétences. Diplômée de la 20ème promotion en 2014, j’ai d’abord été promue Déléguée générale adjointe aux côtés de Stéphanie Poppe, et aujourd’hui je deviens pour ma plus grande joie Déléguée générale d’HDSI. Je suis très sensible à cette promotion et je ne peux que renouveler mes remerciements à Lionnel Rainfray, pour sa confiance et pour le soutien qu’il m’apporte, qui sont pour moi indispensables.

Pourquoi avoir choisi ce domaine d’activité ? Qu’est-ce que cela vous apporte au niveau professionnel et personnel ?

Mettre l’Homme au cœur de l’action économique répond à mon aspiration personnelle. Mon mémoire de DEA en philosophie traitait du lien entre liberté et responsabilité dans l’œuvre du philosophe E. Levinas. En effet, la pensée de ce philosophe est très proche des préoccupations des organisations comme HDSI ! Apporter une dimension de responsabilité, d’engagement et de solidarité dans mon travail au service de la liberté d’entreprendre : telle est mon ambition la plus chère et je peux pleinement la réaliser au sein d’HDSI.
Depuis 2008, j’évolue professionnellement et personnellement, et participe activement au développement de l’économie à l’échelle locale. Pouvoir mesurer l’impact de mon action, dans l’échange avec les dirigeants, dans le nombre d’emplois créés mais aussi dans l’intérêt grandissant des acteurs privés vers un autre mode de penser et de construire l’économie de demain, est pour moi source de grande satisfaction. Sans compter la force du collectif dans laquelle je puise une grande partie de ma motivation : j’ai pour volonté de fédérer davantage de bénévoles autour de notre projet associatif qu’est l’emploi durable par la création d’entreprise et la pérennisation des structures de l’ESS. Ce bénévolat est aussi dans plusieurs cas une opportunité de seconde vie professionnelle, et toujours de formidables aventures humaines.
Enfin je souhaite adresser un mot à l’équipe des collaborateurs HDSI. Un proverbe dit “si tu veux aller vite, marche seul, mais si tu veux aller loin, marche avec les autres”. J’ai la chance d’être entourée d’une formidable équipe de personnes compétentes et motivées. J’ai besoin d’eux pour qu’ensemble, nous réalisions les projets d’HDSI de demain.

Quel message adressez-vous à votre prédécesseur ?

J’adresse mes remerciements les plus sincères à Stéphanie Poppe. Je me souviens encore du jour de mon entretien d’embauche : moi qui pensais en avoir pour une heure à tout casser, l’entretien a duré presque 3 heures ! Voilà, c’était tout Stéphanie : une femme exigeante, avec une riche expérience professionnelle et un dynamisme hors pair. Rien ne lui échappe, elle a à la fois une vision synthétique des situations, tout en gardant le soin du détail. Quelle formidable occasion d’apprendre à ses côtés ! Cette dernière période de passation m’a aidé à pousser encore plus loin mes limites et j’en garderai toujours un beau souvenir. Aujourd’hui, à mon tour de manager l’équipe des collaborateurs HDSI. Bon, je le ferai sans doute à ma façon, un peu à l’italienne, mais heureusement elle m’a passé quelques tuyaux de manager !

Partenaires

FSE_50x123.gifaccompagnateurNacre.pngasnieresurseine.gifavise.jpgbnpparibas.jpgbprp.jpgcadif.jpgcaf92_50pixels.jpgcaissedepot.gifcci.jpgcea.pngcg92.JPGcgpme92.gifchekdejeuner.gifclichy.gifcma.gifcolombes.gifcredit-du-nord-logo_73x50.jpgemployeurssolidaires.gifgpso.gifhautdebievre.gifidf-active.gifidfa.gifiledefrance.gifinit_france_signat_50x133.gifinit_ile_de_france_signat_50x133.giflatelier.giflevallois_logo_41x50.jpglogo-mont-valerien_140x50.jpglogo_caisse-d-epargne-idf_50x209.gifmacif.gifmeeso.gifneuilly.gifprefectureidf_39x50.gifrepublique_francaise.gifrueil.gifsfr.jpgsiagi.gifsocietegenerale.jpgsuddeseine.gifvilleneuvelagarenne.gif
FacebookTwitterYoutubeFlux RSS


Copyright © 2017 Hauts-de-Seine Initiative
Tous droits réservés. - Powered, designed by AllFizz

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Vous pouvez accepter ou changer les paramètres de votre navigateur. En savoir plus

J'accepte

search